X
Menu
X

Édition 2016 : L’heure du Bilan

Édition 2016 : L’heure du Bilan

Suite à la tenue de Racing Madagascar, du 19 au 24 juillet 2016, voici le bilan de cette première édition.

Les participants : un effectif varié

Racing Madagascar a pour valeur de promouvoir le trail running à l’international, avec Madagascar comme terrain de jeu unique, mais aussi la promotion du trail running à l’intérieur des frontières Malgaches. Aussi, la Fédération Malagasy d’Athlétisme, qui vient tout juste de reconnaitre (2016) le Trail Running comme une discipline à part entière de la course à pied, fait partie de nos partenaires privilégiés.

Cette édition 2016 se conclue donc par la participation de 16 athlètes malgaches :

  • 14 athlètes de la ligue régionale d’Athlétisme de Diana : Pour la plupart d’entre eux c’était une première compétition de trail running, et pour tous une première course à étape, format encore très peu répandu à Madagascar. Un grand bravo à eux qui ont réussi à tous nous épater par leurs performances.
  • 2 athlètes de la ligue nationale d’athlétisme (Basée à Antananarivo) : Laurette Rasoarinomena et Heritiana Andrianaivo, respectivement 1ère Femme et 2nd homme du championnat Malgache de Trail Running 2016 qui s’est tenu au mois de mai dernier dans la région d’Antananarivo. Attendus comme favoris, ils ont eu à faire face à la combativité des athlètes sakalava !

Racing Madagascar, c’est aussi la solidarité sportive grâce au partenariat privilégié avec le comité paralympique malagasy (MPC). On a eu la chance et le privilège d’accueillir deux athlètes paralympiques :

  • Revelinot RAHERINANDRASANA, amputé du membre supérieur pour qui le trail running est une totale nouveauté. Impressionnant de courage et de détermination, à la mesure de son classement : 9ème ! Revelinot mérite totalement sa place aux jeux paralympiques de Rio (Athlétisme 1 500 mètres) et nous lui souhaitons toute la réussite qu’il mérite !
  • Zéphirin Jimazava : Mal voyant et pour qui le trail running est également une totale nouveauté. Zéphirin a eu le courage de faire 2 des 6 étapes et nous sommes fiers de lui, en espérant que sa participation lui apporte de la reconnaissance car c’est vraiment un athlète exceptionnel.
  • La course solidaire du jour 6 : Lors de la course solidaire de 3 kms, de l’entrée de la ville de Diego Suarez à la mairie place Foch, nous avons eu la chance d’avoir la participation des athlètes handisport de la fédération de Diego. M. le Maire Jean Luc Désiré Djavozara et Mme la directrice régionale du ministère de la jeunesse et des sports Eliane Weddy Tombojery étaient également présents et ont couru avec nous. Un grand merci à tous pour ce moment de partage et d’émotions entre grand public, autorités officielles, coureurs de Racing Madagascar et athlètes handisport.

Les athlètes étrangers : Racing Madagascar est une course résolument tournée vers l’international et va l’être de plus en plus pour les années à venir. Le trail running est une discipline en plein essor à travers le monde et la vocation de notre organisation est différente de ces évènements déjà existants et dont la réputation n’est plus à faire. Racing Madagascar allie le défi (voire l’exploit pour certains coureurs) et la découverte touristique. Aussi, les coureurs internationaux sont venus dans une optique de challenge sportif mais cela ne leur a pas empêchés de s’arrêter au milieu du parcours pour prendre des photos, des fameux tsingy rouges par exemple ! C’est aussi l’échange culturel avec les coureurs malgaches qui est allé au-delà même des espérances de l’organisation, certaines vidéos en témoignent aujourd’hui.

5 nationalités étrangères étaient représentées avec des profils bien différents, ce qui a eu pour résultat une course très relevée au niveau sportif mais aussi un véritable plaisir de la découverte pour ces coureurs qui ont fait des milliers de kilomètres pour venir.

  • Argentine : Avec Luis René Menéndez Iparraguire, notre vétéran sur la course du haut de ses 72 ans. Véritable exemple pour les autres coureurs, avec une bonne humeur indéfectible malgré les 150 kms parcourus. Luis a gardé la maîtrise de son rythme tout au long de la course, en profitant pleinement des beautés naturelles de la région tout en accomplissant son défi personnel.
  • France : Avec Yannick Dinmamod. Probablement le plus « junior » dans la discipline du Trail running. Yannick cours depuis 2 années et s’est lancé le défi Racing Madagascar. Malheureusement il n’a pas pu repartir à l’étape 3 mais a tout de même fait l’étape 5 et 6… pour le plaisir ! Belle mentalité et preuve de courage physique, on l’attend encore plus fort l’année prochaine !
  • Afrique du Sud : Avec Thabang Madiba, celui qu’on attendait le plus sur cette course tant son palmarès est impressionnant. C’était « l’homme à battre » pour les athlètes malagasy qui lui ont, de son propre aveu, donné du fil à retorde durant toute la course ! Très belle mentalité de ce champion qui s’est intégré complètement sur les campements avec le staff et les athlètes malagasy. Racing Madagascar aura été pour lui une belle opportunité d’inscrire un trophée international supplémentaire à son palmarès, et pour l’organisation d’accueillir un champion humble et tourné vers les autres. Thabang fini 1er de Racing Madagascar 2016 avec 14 « petites » minutes d’avance sur Jacquis Justin Rakiky, l’autre révélation sportive de cette édition. Du mot de Thabang, habitué à ces compétitions sportives de haut niveau, les athlètes malgaches ont « un réel potentiel pour briller à l’international ». Il espère croiser leurs routes dans un avenir proche pour se mesurer à nouveau à la combativité malagasy.
  • Afrique du Sud : Gavin Sacks. L’autre sud-africain qui s’est inscrit à la dernière minute. Très belle mentalité sportive pour Gavin qui faisait là sa première course à étapes. Gavin a privilégié lors de sa course l’un des piliers fondateurs de Racing Madagascar : Les échanges avec la communauté locale.
  • Macau (Chine) : Ka Long « Marcus » Fong. Seul coureur asiatique de cette édition et premier inscrit à Racing Madagascar 2016. Marcus est un habitué de ce type de courses. Grâce à son entrainement quotidien, Marcus obtient une très honorable 11ème place. Il parcourt le monde et l’Asie pour courir et gardera un souvenir mémorable de cette course à Madagascar.
  • Royaume Uni : Steven Halton. Steven est un habitué de défis sportifs en tout genre. Banquier à Londres, Steven part dès qu’il le peut sur les pistes du monde entier afin de relever des défis personnels qu’il se lance. Par exemple, le trajet Cape Town (Afrique du Sud) à Londres en vélo, soit 22 000 kms ! Racing Madagascar aura aussi été l’occasion de se préparer physiquement pour son prochain défi, une course à étapes dans le désert d’Atacama. Nous étions contents de l’avoir parmi nous et souhaitons saluer son courage pour avoir fini sa course !

Les camps & la logistique : une réussite basée sur 30 ans d’expérience

Racing Madagascar 2016 aura été un véritable défi aussi du côté de l’organisation. En effet les campements et le tracé de la course sont dans les coins les plus inaccessibles et reculés de la région Diana. La vingtaine de véhicules nécessaire à la logistique ont parfois eu bien du mal à passer les rivières et les routes caillouteuses du Nord de Madagascar. Heureusement, le résultat est bien là ! Du mot de nos hôtes étrangers, habituées à ce type de courses, l’organisation de Racing Madagascar s’est montrée efficace et au-delà des espérances ! Douches, latrines de brousses, tentes spacieuses, repas copieux… tout a été réuni pour qu’après l’effort, arrive le (ré)confort ! Nous profitons donc de ce bilan pour remercier notre partenaire logistique, Rémy Van Hoolant et son équipe d’Évasion Sans Frontières. L’ambition de Racing Madagascar pour 2017 est de maintenir ce niveau de qualité exceptionnel pour un évènement de cette envergure.

Les techniciens : Les 2 « couteaux suisses » de cette édition

Racing Madagascar, c’est l’idée un peu folle de Sonja Gottlebe et Patrice Raoull, fondateurs de Boogie Events et organisateurs de la course. Mais cette idée n’aurait pas pu se concrétiser sans le soutien de nos deux consultants étrangers :

  • Pierre Béguin : Pierre vit en France, il est guide de haute montagne l’été et directeur d’une école de ski l’hiver. Mais c’est aussi et surtout le directeur de tracé pour plus d’une vingtaine de courses à travers le monde. Racing Madagascar a pu bénéficier de son expérience reconnue mondialement pour faire le tracé de cette édition 2016. Pierre a également été d’un grand soutien sur toute la partie technique de la course (Les dénivelés, les reconnaissances, les temps limites). Un grand merci à ce montagnard au grand cœur sans qui Racing Madagascar n’aura pas été possible. On t’attend l’année prochaine !
  • Matthias Proud : Matthias est le responsable communication de l’International trail running association (ITRA). C’est aussi un coureur de trail et un bénévole pour de nombreuses courses internationales en France. C’est grâce à son œil de coureur que Racing Madagascar a pu faire des adaptations pour plaire le mieux possible aux coureurs. Matthias a aussi initié pendant la course, en partenariat avec la ligue régionale d’Athlétisme, les bénévoles au chronométrage (Particulier pour les courses à étapes). Enfin, c’est aussi lui qui se chargera de faire connaître un peu mieux les coureurs malgaches en les inscrivant sur la base de données ITRA. À l’heure actuelle, cette base de données qui permet de comparer les coureurs de trail du monde entier, ne compte aucun malgache. Sa présence était donc indispensable pour cette première édition et nous le remercions vivement de sa présence !

Et la suite ?

Nous avons déjà les dates de Racing Madagascar 2017, du 11 au 16 juillet 2017. Nous espérons une participation encore plus grande, toujours dans la joie et la bonne humeur. Notre partenariat avec la Fédération malagasy d’athlétisme restera en vigueur pour accueillir les nouveaux talents du Trail Running l’année prochaine. Un merci à Norolalao Ramanantsoa, présidente de la fédération, pour son soutien à faire du Trail Running une discipline à part entière à Madagascar. Merci également aux autorités de la région de Diana grâce à qui cette première édition s’est passée sans incidents et surtout avec un accueil chaleureux caractéristique du Nord de Madagascar. A l’année prochaine pour l’édition 2017, pour plus d’aventures, d’émotions, « Let’s Trail Be Rewarding » !

En attendant, suivez nous sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter pour des images inédites à découvrir dans les mois qui viennent !

Share