X
Menu
X

7 paysages incroyables à traverser pendant l’Ultra Trail 2017 Madagascar

7 paysages incroyables à traverser pendant l’Ultra Trail 2017 Madagascar

4 mois avant Racing Madagascar Ultra Trail 2017, voici un avant-gout des paysages que vous découvrirez pendant le trail voyage

 

1. Rivière Irodo (Étape 1): La rivière Irodo alimente en eau toute la région au sud de Diego Suarez. Pendant l’Ultra Trail voyage Madagascar, vous allez la traverser à plusieurs reprises. Parfois, vous pourrez y voir des crocodiles! N’oubliez pas d’enlever vos chaussures & chaussettes avant de traverser! En effet l’année dernière, les ampoules étaient un des problèmes rencontrés par les coureurs.

Pendant l’Ultra Trail voyage de Madagascar, vous traverserez plusieurs fois la rivière Irodo

2. Le lac sacré d’Anivorano (Étape 2): Selon la légende locale, un Dieu pris l’apparence d’un vieil homme, et traversa le village d’Anivorano. En ce temps là, le village était situé au bas d’un ancien cratère volcanique. En traversant le village, le “vieil homme” demanda de l’eau aux habitants, qui lui refusèrent. Pour les punir de leur avarice, il les transforma tous en crocodiles et inonda le village, devenant ainsi le lac sacré d’Anivorano. Quand vous courrez autour du lac, gardez les yeux ouverts: il y a de fortes chances que vous croiserez d'”anciens villageois” flottant sur le lac!

Le lac sacré d’Anivorano

3. Les Tsingy rouges (Étape 3): Les tsingy rouges sont une étape incontournable de la région. Vous ne les manquerez pas pendant l’ Ultra Trail 2017 à Madagascar . Cette formation géologique unique vient d’une combinaison entre feux de brousse, érosion et infiltrations de l’eau de pluie. Parce que leur composition est très fragile, vous ne pourrez pas les toucher. Dans ce paysage d’une autre planète, même les coureurs les plus “contre la montre” s’arrêtent pour prendre une photo!

Les tsingy rouges, merveille naturelle de Madagascar

4. La foret de Satrana (Étape 3) : Le satrana fait partie de la famille des palmiers. Ses fibres on beaucoup d’utilisations pratiques pour les malagasy, notamment pour la vannerie (Paniers, balais, tapis…) et le toit des maisons. La foret de Satrana sera probablement votre course la plus chaude pendant L’ ultra trail 2017 Madagascar . Le sable blanc reflète la chaleur et le tracé n’offre que peu d’ombre. Attention à la déshydratation !

La foret de Satrana et sa chaleur, qui peut être écrasante !

5. La foret de Baobabs (Étape 4) : 6 des 8 espèces de Baobabs dans le monde poussent uniquement à Madagascar. L’espèce présente sur le parcours n’existe que dans le nord de l’île et s’appelle le Adansonia Madagascariensis. Les checkpoints et ravitos ne seront disponibles qu’avant et après la foret, car il est impossible de traverser en voiture ce sanctuaire sacré et sauvage.

La foret de Baobabs

6. Les mangroves (Étape 5) : Paysage très plat, mais ne vous y trompez pas ! Le sol est sablonneux ce qui peut rendre difficile votre progression. Les mangroves ne sont visibles que sur la côte ouest de Madagascar (Canal du Mozambique). En effet, les vagues de l’Océan Indien sont trop violentes pour permettre leur croissance sur le rivage. Pourtant, lors de l’étape 5, vous serez toujours côté Océan Indien. La présence exceptionnelle de ces mangroves s’explique par une baie naturelle qui protège ces arbres de la violence des vagues.

Les Mangroves de l’étape 5

7. La baie de Diego Suarez et le pain de sucre (Étape 6) : La baie de Diego Suarez est classée parmi les 10 plus belles baies au monde, avec celle de Rio de Janeiro. Selon la tradition locale, il est interdit de poser le pied sur le pain de sucre situé au milieu de la baie. Pour votre dernier jour de course, vous courrez au milieu de la baie (Marée basse), entre mangroves et Pain de sucre pour un dernier panorama de rêve !

Le pain de sucre à marée basse

Share